Transmettre les secrets de famille

Dans la plupart des cas, l’écriture d’une biographie revient à transmettre des informations précises à un public déterminé.
Contrairement à une publication qui ne visera pas un public particulier à l’avance, on écrit sa vie à un âge plus ou moins avancé pour faire passer des messages à des personnes triées sur le volet.

, Transmettre les secrets de famille

Les paroles s’envolent, les écrits restent

Pourquoi l’écriture ? Parce que les paroles s’envolent et les écrits demeurent à tout jamais. Un grand-père se demandait récemment pourquoi il ne lui suffirait pas de raconter quelques-unes de ses anecdotes à table lors d’un déjeuner familial pour que ses enfants et petits-enfants connaissent enfin les détails de sa vie mouvementée. Il ne réalisait pas à quel point il est impossible de raconter une simple anecdote dans les moindres détails, dans la justesse qui convient, avec le ton et le recul nécessaires. En parlant, il serait sans cesse interrompu, perdrait le fil, serait emporté par ses émotions, oublierait la moitié (voire plus !) de ce qu’il avait l’intention de transmettre.

Au final, cet échange avec sa famille se révélerait frustrant et angoissant, se solderait par un échec. C’est exactement ce qu’il se passe lors de la révélation orale d’un secret de famille. Après quelques minutes de récit entre le fromage et le dessert, ce sont les trois-quarts des auditeurs qui décrochent ! En consignant par écrit ce qu’il veut dire, transmettre aux générations suivantes, notre grand-père prend le temps de décrire les étapes de cette histoire qui le hante depuis des décennies, il avance tous les détails sur les personnes présentes avec lui ce jour-là, décrit minutieusement le contexte, visualise chacune de ces précieuses secondes qui l’ont marquées à vie.

, Transmettre les secrets de famille

La transmission va s’opérer sans biais ni incompréhension

En confiant son secret à son écrivain biographe, il prend tout son temps. Il aura le loisir de revenir sur ce qu’il a raconté pendant plusieurs jours, le temps de recevoir l’ébauche du texte écrit par son biographe. Ce qu’il a raconté n’est pas encore consigné dans sa forme définitive, il aura encore de nombreuses occasions de revenir sur ce qu’il a dit. Cette méthode lui procure beaucoup d’aisance, de confiance en lui. Grâce à l’écrit, la transmission va pouvoir s’opérer pleinement, justement, sans biais ni incompréhension.       

Fondamentale pour raconter les souvenirs quels qu’ils soient, cette retranscription par un écrivain s’avère incontournable pour transmettre des secrets, des ressentiments, des émotions en tout genre. Nombreux sont les clients à nous contacter parce qu’ils veulent à tout prix faire passer des messages à leurs enfants, raconter pour la première fois leur vérité sur ce qu’ils ont vécu.  La transmission peut se révéler un exercice périlleux, faire éclater en mille morceaux des cellules familiales. Il convient donc d’accompagner le client et de s’assurer de sa solidité psychique avant de démarrer le projet. Par la suite, il est nécessaire de faire très attention aux mots employés, d’effectuer plusieurs relectures, et pourquoi pas, de tester l’impact des mots sur quelques lecteurs bien choisis.

, Transmettre les secrets de famille