La vie à la ferme

Les mutations de l’agriculture française dans la deuxième moitié du XXème siècle sont à la fois très fortes, nombreuses et multiples. Ces multiples facettes « d’une vie à la ferme » révolutionnée nous sont racontées au travers de récits de vie hauts en couleur.

Un véritable chef d’entreprise

L’agriculteur tel que nous le connaissons aujourd’hui s’apparente à un véritable chef d’entreprise. Il possède un savoir technique important, pilote des machines high tech, organise un emploi du temps ultra diversifié. Il réalise de nombreux investissements et n’hésite pas à prendre des risques. A des années lumières de son aïeul des années 50 ! Au lendemain de la guerre, la moitié des Français vivent encore en dehors des villes et plus d’un sur trois travaille la terre !

Chaque année, nous éditons une demi-douzaine d’ouvrages exclusivement dédiés à la vie agricole, des sagas familiales et rurales. « Au paradis de froid-cul », « Le chant de la terre », « Une vie à la ferme », « Une vie ordinaire à la campagne » figurent parmi nos dernières éditions.

, La vie à la ferme
, La vie à la ferme
, La vie à la ferme

Le succès des activités de niche

Le métier est devenu une passion, un sacerdoce. Quelques-uns s’en sortent parce qu’ils développent des activités de niche, dans l’élevage ou dans la culture bio par exemple.

De loin l’ouvrage le plus complet que nous avons édité sur cette grande mutation agricole au cours du siècle dernier, « Rendez-vous au bord du gué » de Raymond Lagabrielle, retrace le parcours d’une famille d’agriculteurs de l’Oise sous cinq générations. Agé de 80 ans, il porte un regard lucide et inquiet sur le monde agricole actuel. « Des cousins ont modernisé leur exploitation en montant des robots de traite pour s’en sortir ; ils en sont même arrivés à cent cinquante vaches, sans ouvrier. Ils ont procédé en fait comme j’aurais aimé le faire il y a quarante ans ; ce qu’ils ont réalisé, je l’avais en tête… Mais il y a un prix à payer à ce dispositif… Ils commencent à cinq heures du matin et finissent à dix heures du soir. Eh bien, malgré ce lourd investissement financier et humain, ils ne s’en sortent pas. Tout ça pour en arriver là ! ».

Une mutation impossible à décrire

Les biographies que nous réalisons pour les agriculteurs n’ont pas vocation à sortir du cercle familial. Pour les « héros » de ces livres, il s’agit surtout d’expliquer à leurs petits-enfants comment leurs métiers ont évolué du fait des mutations macro-économiques et politiques (la Politique Agricole Commune) dont ils ne sont aucunement responsables. Leur univers a tellement changé depuis cinquante ans qu’il leur est devenu presque impossible de décrire oralement leur monde d’avant à leurs descendants.

, La vie à la ferme
, La vie à la ferme