Comment éditer un livre sur un lointain ancêtre ?

Durant près de vingt années d’édition de biographies, il nous est arrivé d’avoir à traiter des demandes originales consistant à éditer un livre à propos de très lointains aïeux, disparus depuis plus d’un siècle. Ces projets émanent le plus souvent de personnes ayant un certain âge, les générations nées après les années 50 sont rarement enclines à entreprendre ce genre de démarche.

Une recherche documentaire et iconographique très poussée

Un marin explorateur, un grand architecte, un célèbre artiste… ces clients veulent décrire l’histoire méconnue d’un illustre ancêtre avant que cette mémoire ne se perde dans les limbes. Naturellement la dimension documentaire est très importante pour ce genre de livre. Il convient d’avoir, au préalable, chercher parmi toutes les archives disponibles des documents qui pourront venir illustrer et appuyer le récit historique. Parmi ces documents, nos écrivains biographes doivent tenter de lire des lettres manuscrites jaunies, poussiéreuses et déchirées, parfois indéchiffrables. Des lettres fournies par notre client mais pas toujours : il arrive en effet que l’écrivain soit obligé d’effectuer les fouilles lui-même dans le grenier, la cave et parfois les catacombes d’un château.

De temps en temps, il faut également partir à la recherche de croquis incomplets ou de vieilles photos écornées et effacées. « C’est un véritable travail d’archiviste ou de documentaliste que nous devons assurer mais j’avoue que cette recherche poussée en vue de rassembler une mémoire en voie de disparition représente sans doute la partie la plus intéressante du métier ! Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si de nombreux biographes assurent également la profession de généalogiste », explique Fabienne, écrivaine biographe en Alsace.

, Comment éditer un livre sur un lointain ancêtre ?
, Comment éditer un livre sur un lointain ancêtre ?
Certains documents plus récents exigent également une importante préparation et une véritable expertise que l’écrivain ne peut assurer seul. C’est le cas des films super 8 mm ou 35 mm notamment. Récemment, une vielle dame de 98 ans nous a demandé de convertir des films qu’elle avait tournés sur son grand-père explorateur. Les scènes avaient été filmées au milieu des papous de Nouvelle Guinée, les derniers mangeurs d’hommes connus !   Bien sûr, et le travail se révèle alors beaucoup plus simple, la demande consiste seulement à éditer un livre à partir d’un ouvrage très ancien. En général, il s’agit d’un livre recouvert de poussière, écrit dans un français ancien qui a été édité plusieurs siècles auparavant.
, Comment éditer un livre sur un lointain ancêtre ?

Une actualisation du travail éditorial

L’édition d’un livre dédié à un ancêtre nécessite une remise à jour complète tant du point de vue du style d’écriture que de la mise en page et de l’impression. « Ma priorité consistait à faire partager le destin de cet aïeul que j’admirais à mes enfants et mes petits-enfants. J’étais donc convaincu de la nécessité de recourir à une écriture moderne, dans l’air du temps mais aussi à une mise en page dynamique. Après tout, cet illustre ancêtre était un découvreur, un pionnier de l’industrie, je pense qu’il aurait approuvé ma démarche ! », raconte Bruno Mistral, co-auteur avec Votre Biographie Editions du livre dédié à son arrière-grand-père, « Alphonse Mistral : décollage à temps ! ».

Si la plupart de ces ouvrages ont vocation à demeurer dans le cercle privé et à garnir les bibliothèques des châteaux familiaux, d’autres intéressent certaines collectivités publiques, des médiathèques, des associations en tous genre (lire notre article sur la transmission des histoires familiales). Sans le vouloir, certains de nos clients se prennent au jeu de la publication. Le plus souvent, ils sont heureux de partager leur histoire familiale, de remettre à l’honneur leur lointain ancêtre !