De Josiane de Massias de Bonne

Couverture d’ouvrage : Une vie sous le signe des tropiques
Éditions : (Français)
Taille : 14,80 x 21,00 cm
Pages : 248
« À cette époque-là, de nombreuses métropolitaines se lançaient dans l’aventure de mariages mixtes. Et justement, n’allais-je pas être considérée comme une de ces aventurières ? D’autant que j’intégrais une famille appartenant à la noblesse....
La Guadeloupe était si différente de ce que j'avais toujours connu ! La chaleur brûlante du soleil tropical, les alizés qui caressaient ma peau, la végétation luxuriante qui jaillissait de toute part, où je cherchais en vain la silhouette familière d'un chêne ou d'un platane, tout me surprenait. J'étais comme saoule. »
Après avoir très tôt perdu sa mère, la petite Josiane passera une enfance partagée entre rires et larmes, sous la houlette d‘une marâtre qui ne l’aimait guère. Mais cela ne suffira pas à barrer son chemin vers la route du bonheur. Elle l’empruntera aux bras du bel Arthur, un jeune « béké » venu suivre ses études à Paris, où Josiane vit de son travail de lingère.
À ses côtés, elle découvrira avec ébahissement, l’exubérance et l’exotique douceur de la Guadeloupe et de Marie-Galante de la fin des années 1950, où tout est encore « comme autrefois… »
Suivez-la dans ce long pas de deux qui l’emmènera des Antilles à la Bretagne, en passant par le Canada, le Sénégal et l’Indonésie. Vous ne regretterez pas !