Francine Ducros

Couverture d’ouvrage : Salut, pays perdu!
Éditions : (Français)
Taille : 13,00 x 20,50 cm
Pages : 154

Comme pour tous mes contemporains, l’année 1962 représente une cassure ultime dans ma vie. Désormais, il y aura un avant et un après. Avant, c’est l’Algérie, Saint-Cloud, les Eucalyptus. Après, c’est la France, Nice et... les Eucalyptus. Voici mon récit. "Ce n’est pas une vie extraordinaire, mais c’est ma vie."

Parution :
Étiquettes :