De Roger Salabi

Couverture d’ouvrage : Mes années tunisiennes
Éditions : (Français)
Taille : 14,80 x 21,00 cm
Pages : 106

La médina était différente des autres quartiers de Tunis de par ses traditions, ses vieilleries. Tout était à l’état de vieux : les boutiques, les commerces, la population elle-même était elle aussi assez âgée. Mais que cela soit à la synagogue, dans les rues, aux fontaines publiques ou ailleurs, les gens se voyaient et se disaient tous bonjour sans distinction de religion.