De Madeleine Charlin

Couverture d’ouvrage : Mamée
Éditions : (Français)
Taille : 14,80 x 21,00 cm
Pages : 162

Ce livre a vu le jour grâce à mon fils Hervé et à mon neveu Michel, appuyés dans leur entreprise par ma belle-fille Colette. Privés très jeunes d’un de leurs parents, ils ont souhaité connaître un peu mieux leur famille et nouer les fils épars de leur propre histoire.
Je ne voulais pas me raconter. Cela me ressemble si peu.
Je n’aurais pas fait seule cette démarche s’ils ne l’avaient provoquée, mais je me suis prise au jeu. Se souvenir, c’est accepter. Tout ce qui nous a faits, détruits, construits. Et je fais mien l’adage souvent entendu en ces temps de commémoration de la Grande Guerre : « Transmettre, c’est enrichir la mémoire de tous ».
Ma vie n’est que celle d’une femme que le sort n’a pas épargnée, qui s’est battue et peut marcher la tête haute. Ma vie n’a rien de plus que celle de milliers d’autres. C’est simplement la mienne. Je ne l’ai pas complétement choisie. Elle m’a forgée. J’ai su résister, parfois. J’ai courbé l’échine aussi, d’autres fois. Ma vie explique ce que je suis, d’où viennent mes enfants. Je vous livre ma vie.
Je dédie ce livre à mes enfants, neveux et nièces, petits-enfants et arrière-petits-enfants.

Parution :
Étiquettes :