De Françoise Badetz

Couverture d’ouvrage : Malgré elle, j’ai su fleurir  mon jardin
Éditions : (Français)
Taille : 13,00 x 20,50 cm
Pages : 322

Dès lors qu'un enfant commence à comprendre ce qui l'entoure et le différencie, il peut se souvenir, sa mémoire se grave. À mon sens, il se forge là ses futures aptitudes. Ses penchants s’installent, mais aussi la peur, la joie, les craintes et la souffrance.

 

Mes souvenirs se sont marqués aux environs de mon trentième mois, c'est-à-dire très tôt, par le biais des câlins que me dispensaient certains êtres familiers de mon entourage. Sans qu'ils s'en doutent, ces derniers marqueront à jamais de leur sceau les bienfaits de mon enfance. Les méfaits aussi, hélas, pour d'autres.

Parution :
Étiquettes :