De Guy Pontreué

Couverture d’ouvrage : Ma vie de famille
Éditions : (Français)
Taille : 14,80 x 21,00 cm
Pages : 122
C'était la débandade complète : les gens déboulaient de partout, de Belgique, de Hollande, du Nord de la France. Quand nous sommes arrivés à Buchy, dans la Seine-Maritime, le village brûlait. On s'est mis à genoux pour prier et on a pensé : on va tous mourir ! Nos affaires étaient trempées, ma petite sœur Françoise, qui n'avait que 1 an, était couchée sur ma grand-mère, blanche comme un linge. Alors que tout semblait bloqué, ma mère s’enquit d'un chemin pour quitter les lieux le plus vite possible. On nous indiqua celui de Fleury-sur-Andelle, au sud-est de Rouen.
À notre arrivée, tout le monde fuyait. L'épicier du village avait chargé sa charrette et se sauvait, incitant tout le monde à se servir à l'épicerie car, de toute façon, tout allait être pillé par les Allemands. Nous avons donc fait de nouvelles provisions et nous avons poursuivi notre chemin. C'était le sauve-qui-peut sur la route. Tout autour de nous, le pays était bombardé. Mon frère avait très peur et disait toujours qu'il ne voulait pas mourir.