De Michel Lenormand

Couverture d’ouvrage : Le parcours d’un orphelin
Éditions : (Français)
Taille : 13,00 x 20,50 cm
Pages : 142

"Avec le sang du cochon, la fermière fabriquait du boudin. Quand je suis entré dans la pièce où les boyaux avaient été mis à tremper, j’ai failli tomber à la renverse. Avant de faire le boudin, il fallait s’occuper des boyaux. Cela consistait à les nettoyer et les laisser tremper une journée ou deux. Mais quelle odeur !!!"

Parution :
Étiquettes :