De Laurette Nachin

Couverture d’ouvrage : La Fibromyalgie le combat d’une femme atteinte
Éditions : (Français)
Taille : 14,00 x 20,00 cm
Pages : 122

La peur de m’écrouler était omniprésente et je ne la contrôlais plus. Je n’avais plus la force de continuer à vivre dans cet état. Les nuits étaient un enfer, les réveils devenaient chaque jour plus pénibles. Je me rendais sur mon lieu de travail dans un état second, de plus en plus aigrie, je m’éloignais progressivement de mes collègues. Je me fabriquais une carapace pour ne pas avoir à justifier de mon physique. Je n’avais plus le courage de leur expliquer à chaque fois l’inexplicable.