De Jeannine et Francis Faour

Couverture d’ouvrage : De Bretagne en Provence
Éditions : (Français)
Taille : 14,80 x 21,00 cm
Pages : 128
Le lundi, se déroulait la lutte bretonne (« gouren ») qui consistait à faire tomber son adversaire de façon à ce que ses deux épaules
touchent le sol. L’adversaire alors vaincu était « lamp » et le gagnant était déclaré.
Chaque année, les champions venaient des autres communes participer à ce challenge. Les hommes portaient un haut en toile de jute très solide qui permettait de s’agripper avec force sans que celui-ci ne craque, et un short échancré. Ils étaient nu-pieds car les luttes se passaient dans l’herbe. Les spectateurs, en cercle autour des lutteurs, rendaient la fête très joyeuse.