De Maurice Barré

Couverture d’ouvrage : Aimer et travailler : ma vie
Éditions : (Français)
Taille : 14,80 x 21,00 cm
Pages : 128
À Douai, nous habitions rue de la Boucherie, à proximité de la place Thiers. Là je me suis dirigé vers une école professionnelle, mais vu les frais de scolarité, ma mère a décidé rapidement qu’il me fallait hélas abandonner les études pour travailler. Dans un premier temps, j’ai travaillé dans une grande épicerie qui distribuait les vins Nicolas et qui avait également une activité de traiteur.
J’ai également bénéficié des appuis de l’abbé Charpentier car c’est lui qui m’a trouvé un emploi de valet de chambre chez le docteur
Huleu, rue Sainte-Barbe, à Dunkerque. Le matin, j’assurais l’entretien de sa grande maison, du cabinet médical, des deux salles d’attente, du chauffage central et de la voiture. J’y ai été employé de janvier à mai 1936. L’après-midi, avec un chariot à bras, je livrais les vins Nicolas dans Douai et sa banlieue.