Des maux aux mots, il n’y a qu’un pas. Infirmière pendant vingt ans et diplômée de sciences humaines, la voici désormais écrivain biographe. Marie-Agnès se souvient d’un vieux monsieur lui confiant qu’il aimait à écrire sa douleur pour mieux s’en détacher, à défaut de s’en libérer. Il notait sur un petit carnet les jours difficiles où son courage le lâchait, ainsi que les lendemains meilleurs où il entrevoyait une lucarne d’espérance. L’écriture l’aidait à mieux vivre.

Animée par un fort sentiment d’empathie, j’accompagne les personnes, devenues auteurs l’instant du livre, à puiser dans les racines de leurs histoires. Chaque rencontre est unique, c’est là le sel de la vie !