De Maurice Ferry

Détails: Size: 14x20 cm
Pages: 94
Le 2 septembre 1937, paquetage en main, je pris un premier train à la gare de l'Est, à Paris, en direction de Metz, puis un second jusqu'à Boulay, et je terminai par huit kilomètres de marche pour atteindre le camp. C'était mon premier grand déplacement, je n'avais pratiquement jamais voyagé avant. J'étais plutôt content de partir, à l'époque, on trouvait ça normal. Dans le train il y avait des gars, comme moi. Nous étions alors loin de penser que nous partions pour un service militaire longue durée !
En arrivant au camp, on nous a logés dans des petits baraquements légers ; la casemate ne servait qu'à faire des exercices, en dehors de ça, elle était tout le temps fermée.
De 1937 à 1939, j'ai donc effectué mon service avec mes camarades, pour la plupart des régionaux astreints en temps de paix à des périodes d'entraînements militaires.
J'étais sur le point d'être démobilisé lorsque l'Allemagne a d'abord envahi l'Autriche, puis la Pologne, le 2 septembre 1939 très exactement. Lorsque l'Angleterre et la France ont déclaré la guerre au IIIe Reich, notre sort était jeté, et il n'était plus question d'espérer rentrer chez nous…