De Roger Villenave

Détails: Size: 14x20 cm
Pages: 188

Un beau jour, on nous a embarqué sur un bateau de commerce français, direction : Casablanca. Je me souviens que la mer était mauvaise et que j'ai restitué les mets délicieux servis la veille à Gibraltar. Lorsque je suis arrivé à Casablanca, il faisait une chaleur de bête. Nous étions début août, il était trois heures de l'après-midi. J’avais beaucoup de peine à traîner mon baluchon, mes fringues civiles et mon uniforme anglais. Personne n'était là pour nous accueillir et je n'arrêtais pas de pester contre la chaleur, le poids de mon barda et la fatigue. Quand je suis arrivé sur le quai auprès de l'organisme militaire chargé de nous recevoir, on m'a simplement indiqué de monter dans un camion. On nous a conduit dans une caserne, dans les faubourgs de Casablanca et là, stupeur ! Il ne s’agissait pas des Forces Françaises Libres mais des troupes giraudistes. Ce n'était pas mon choix, comme dirait la télé !