De Antoine Degonnon

Détails: Size: 14x20 cm
Pages: 170

Nous sommes allés à la mairie le matin et, après un déjeuner avec la famille proche à la Pointe Rouge de Marseille, nous nous sommes dit oui devant Dieu l'après-midi. Comme Lilou n'avait que 20 ans et qu'elle n'était donc pas majeure, mes beaux-parents avaient dû signer une autorisation à la mairie. La mariée était très belle, bien évidemment. Nous étions cent cinquante pour le grand dîner de nos noces au parc Borély. Les patrons de mon beau-père s'étaient joints à nous. Nous avons été très gâtés. Vers 1 heure du matin, nous nous sommes enfuis, Lilou et moi, et la fête a continué sans nous jusqu'à l'aube. Nos copains ont fait le tour de toutes les boîtes de nuit de Marseille ! Nous avions prévenu tout le monde que nous ne voulions pas être réveillés le matin comme le veut la tradition. Comme chacun sait que personne ne respecte jamais la volonté des mariés en ce domaine, mes beaux-parents avaient choisi d'être nos complices pour nous laisser profiter de notre première matinée de jeunes mariés. Ils étaient allés dormir dans la chambre d'hôtel qui nous était destinée pendant que nous partions chez eux.