De Bernadette Demoussis

Détails: Size: 14x20 cm
Pages: 114

Les courses de chevaux, grand événement annuel de Neuillé, étaient organisées le premier dimanche d’août. La musique municipale donnait alors un concert sur la place de la Mairie, puis les musiciens descendaient sur le champ de courses et ils jouaient un morceau de musique entre chaque course. Le soir ils redonnaient un concert dans le jardin public sous le kiosque qui a disparu aujourd’hui. Il y avait aussi une fête foraine sur la route du Mans.
L’hippodrome disposait d’une tribune, d’un pari mutuel, et d’une buvette que tenait Roger, le père de mon amie Solange. On pouvait assister à des courses de trot monté, de trot attelé, des courses avec sauts de haie. Le Cadre Noir de Saumur participait à l’événement.
Je me souviens d’un marchand de chevaux qui participait aux courses avec un cheval appelé « Marche arrière ». Il faisait courir ce cheval dans la région parisienne, à Vincennes et Auteuil.