De Jean-Pierre Detourbet

Détails: Size: 14.8x21 cm
Pages: 186
Nous allions une fois par semaine au village voisin, distant de quelques kilomètres, faire provision d’eau potable que nous rapportions à brouette dans de grandes lessiveuses. On devine aisément qu’elle était consommée avec une grande modération.
Nous, les enfants, parcourions à pied chaque jour ce même chemin qui nous menait à l’école du village. Cette vie de castors n’était pas pour déplaire totalement aux jeunes que nous étions, car la forêt nous offrait un environnement végétal propice aux jeux. Les jours où nous avions été particulièrement ou relativement sages, où nous avions aidé, selon nos moyens physiques, notre communauté dans son labeur quotidien, nous étions récompensés de belles plaques de miel récoltées dans les ruches que les abeilles installaient au creux des troncs d’arbres.