De Marie Murden

Détails: Size: 14.8x21 cm
Pages: 132
Quand j’étais malade, fiévreuse, il m’était quand même permis de me reposer. Soit je dormais, soit, si mon état le permettait, une
sœur m’apportait des tâches à faire dans ma cellule.
Il m’est arrivé ainsi de faire de l’épluchage jusqu’à 2 h du matin avant de pouvoir me coucher et bénéficier des deux seules heures de sommeil qui me restaient. J’étais complètement déréglée.
D’autres sœurs avaient des soucis de santé, plus ou moins importants, y compris avant d’entrer au monastère. D’ailleurs,
aucune sœur n’a suggéré que je n’étais peut être pas assez résistante. Jamais personne ne m’en a parlé. A mes yeux, il n’y avait pas de raison que je ne suive pas le rythme.