De Marcel Michel

Détails: Size: 13x19 cm
Pages: 116

Mon père, c’était vraiment quelqu’un de sérieux, lui. Ce qui comptait pour lui, vraiment, c’était le travail qu’il fallait abattre. Souvent je le voyais arriver dans la salle de classe. Il demandait au maître s’il pouvait récupérer son gamin pour aller ramasser des fagots. On avait besoin de moi pour les travaux des champs. L’école, c’était vraiment pas important. J’avais tellement l’habitude qu’il vienne me chercher en classe que j’étais debout avant même qu’il ait ouvert la porte. Dès que j’entendais frapper à la porte, aux premiers « toc toc » je me levais. Et je partais avec lui. On allait dans la forêt et on commençait à faire des fagots. Après, je montais en haut de la charrette et je devais ranger
les fagots que mon père me tendait au bout d’une fourche. On en mettait au moins une centaine.