De Faïk Ubaysi et Layla Isse

Détails: Size: 14.8x21 cm
Pages: 172
« Mon père avait donc beaucoup de monde à sa charge, et travaillait énormément. Il était le plus souvent à l’extérieur. En dehors de ses immeubles, il gérait aussi un village non loin d’Alep, avec ses terres alentour, dont il était propriétaire. Il employait des paysans, payés en nature : ils gardaient un tiers de leur récolte. Ils étaient par ailleurs nourris, logés, et papa avait à sa charge de subvenir à leurs différents besoins, que ce soit d’ordre professionnel, outils, animaux, ou personnel, comme par exemple en cas de maladie.
Ces paysans produisaient du blé, mais aussi des melons, et pas n’importe lesquels ! La région est en effet très connue en Syrie pour la qualité exceptionnelle de son melon. Alors chaque été, papa passait environ deux mois au village, pour vendre directement aux marchands, la récolte de melons. Cela se faisait évidemment au jour le jour, le melon nécessitant d’être vendu aussitôt cueilli… »